PRONONCIATIONS DE LA LORRAINE


Aperçu historique et géographique

Cette "marche" de l'Est, considérée, avec l'Alsace, comme le berceau de l'Europe, trouve son unité non dans son histoire -très agitée - mais dans l'art et avec les hommes. Elle est divisée depuis le haut Moyen-Âge entre Lorraine germanophone (une partie de la Moselle) et francophone ou romane (Meurthe-et-Moselle avec Nancy, la capitale des ducs de Lorraine, Meuse et Vosges, plus particularistes et plus traditionnelles). La Lorraine est plus industrielle au Nord (Metz très active, bassin métallurgique), plus verte au Sud et à l'Est (forêt vosgienne).

 

Dialectes et patois lorrains

Nous ne pouvons, faute de place, donner des échantillons de patois romans d'Ardenne, à l'accent initial très marqué. On rattache les Ardennes françaises au domaine linguistique champenois, très composite. 

Au Nord-Est, on parle encore dans les villages un dialecte lorrain germanique proche du moyen-haut-allemand. La frontière linguistique, très ancienne, est nette. Dans le reste de la Lorraine, surtout dans les Vosges, il reste des patois romans qui ne sont plus guère connus que des personnes âgées, ou qui sont très influencés par le français. 

Ces "deux Lorraines" n'ont pas le même accent régional, parce qu'elles n'ont pas le même substrat. A Mainvillers (Moselle), à la frontière des deux dialectes, " trois " se dit [tre:] (cf. allemand drei); " le mur ", " la lune " (allemand [der'vant, der'm nt]) se prononcent avec une même voyelle nasale très ouverte [davat, d~'md-t]. Beaucoup de Mosellans, même ceux qui ignorent le dialecte, neutralisent ou dénasalisent les voyelles nasales: on entend presque [tji 'vil] pour " Thionville " (enregistrement Fernand Carton, Université de Nancy).

Exemple de patois roman des Vosges méridionales, relevé par Lemasson à Fiménil. A une noce, un père pousse ses enfants à bien " profiter " :

 

Mame, mo 'fant!

Mange, mon enfant

Que te t'seuv'neûsses des noces de ta nénème

Que tu te souviennes des noces de ta marraine

Et vo, Minette, mingè aussi, et n'voz-émusè

Et vous, Minette, mangez aussi, et ne vous amusez

mi tant é réké les ôsses!

pas tant à râcler les os!

 

Le français régional en Lorraine

A la page suivante, vous trouverez un extrait de français régional lorrain enregistré près de Gérardmer (Vosges), au Tholy, par M.L. (FR 3, émission régionale, 6 février 1977 : " Les Patois lorrains "). Le locuteur parle de ses occupations de bûcheron.

  

Retour au menu lorraine

Retour à la page d'accueil

Ecouter les textes